EXERGUE
Depuis 2005
Culture - Novembre 2023

Enquêtes tactiles (série coréenne, 2023)

Résumé

Farce policière fantastique burlesque où l'héroïne acquiert le super-pouvoir de lire les souvenirs des gens dont elle touche les fesses. Un peu ridicule, mais d'amusants numéros d'acteurs dans le contexte pourtant tragique de la chasse compliquée à un tueur en série.

Enquêtes tactiles Titre Original : 힙하게 (Hibhage [jeu de mot  "Branchée fesses"], Titre anglais : Behind your Touch), Scénario : LEE Nam-Gyu, OH Bo-Hyeon, Réalisateur : KIM Seok-Yun, Production : Studio LuluLala, Avec : HAN Ji-Min, LEE Min-Ki, KIM Joon-Myun (Suho), JU Min-Kyung, YANG Jae-seong, PARK Seong-yeon, CHOI Hee-Jin, CHOI Yo-Han, KIM Hee-Won, JEONG Yi-rang, JO Min-guk, LEE Seung-Jun, PARK No-sik, LEE A-ju, PARK Hyuk-Kwon, CHOI Jeong-in.

Série burlesque fantastique un peu ridicule au départ. Une météorite donne des pouvoirs magiques à la vétérinaire Ye-boon par le truchement d'une vache. Le personnage a des visions qui permettent de lire le passé de celui dont elle touche les fesses. Elle est prise pour une perverse par le policier Jang-yeol placardisé dans cette bourgade rurale. Scènes cocasses. Tout ça n'est pas très sérieux, mais l'actrice s'en sort très bien et rend le personnage plus crédible. D'autant que la série tourne au tragique dans la traque d'un tueur en série et une suite de péripéties complexes.

On se dit que le style du personnage de la vétérinaire Ye-boon a sans doute été inspiré par le film français Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001) tant l'actrice HAN Ji-Min à l'apparence d'un clone d'Audrey Tautou.

La série s'appuie sur la vie de quartier dans une petite ville de 30 000 habitants, par opposition à la capitale d'où vient le jeune policier ambitieux et qui ne souhaite qu'y retourner. Les scénaristes inventent même l'idée originale d'un langage codé de la campagne, tout en euphémismes, qu'un jeune collègue traduit pour le policier citadin. Les croyances locales de recours au chamane escroc par la population du quartier jouent d'ailleurs aussi en quelque sorte un rôle de distanciation pour les visions de la fille.

L'intérêt de cette série plus rondement menée que d'habitude, pour les séries coréennes qui abusent des épisodes à rallonges, est que le fantastique absurde trouve davantage de cohérence à chaque étape. Les personnages principaux et secondaires y acquièrent une forme d'épaisseur. Le mélange des genres habituels de la fiction coréenne est cette fois-ci finalement assez réussi malgré quelques flottements. L'intérêt est relancé en permanence par les fausses pistes plutôt bien combinées. La gravité des crimes à mesure que l'histoire progresse tranche avec la légèreté initiale du burlesque.

Jacques Bolo

courrier Merci de signaler à l'auteur toute erreur que vous trouveriez sur cette page

courrier Recommander cette page à un ami
Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
Publicités Amazon
Bolo, Nathalie Heinich et le militantisme woke
Accueil Ball © 2005- Exergue - Paris Ball Légal Ball Ball Partenaires Ball Contacts