EXERGUE
Depuis 2005
Sport 20.7.2006

Va y avoir du sport :

Le football et la coupe du monde de Zidane

Bravo Zidane

Je ne m'intéresse pas vraiment au foot, mais puisqu'on ne peut pas y échapper, j'ai vu la magnifique tête de Zidane contre Materazzi qui l'avait insulté. De pitoyables commentaires, de la presse ou d'internautes condamnent son geste, qualifié de non sportif, et autres balivernes. La meilleure étant : « Ce n'est qu'un sport » pour dire qu'il ne faut pas s'énerver, pas craquer, etc. Ah bon ? Cela veut-il dire que les insultes (racistes ou non, comme on l'avait d'abord supposé) en font partie ? Y aura-t-il donc des cours d'insultes dans les centres de formation pour déstabiliser l'adversaire. On connaît déjà les opérations de déstabilisation par des offres de corruption, des menaces, les supporters racistes, les hooligans, les matches truqués, etc.

Il faut dire que l'intérêt avait tendance à retomber pour le football ces derniers temps. Il semble que la nouvelle tendance soit à la défense béton (d'où le proverbe zen : « si on t'insulte, laisse béton »). Peut-être est-ce une raison pour la participation musclée du public, ou les insultes, dans le stade et en dehors pour motiver les supporters, et les articles people pour attirer un nouveau public. Franchement, je trouve que ça manque un peu de pom-pom girls. Et puis vraiment, vous trouvez pas qu'il y a beaucoup de Noirs et d'Arabes pour bouffer le pain de nos Italiens ?

Saluons donc Zidane de ne pas supporter n'importe quoi – il est vrai qu'il a attendu son dernier match. Il ne faut pas se laisser humilier pour une coupe fut-elle du monde. Si les joueurs et les journalistes avaient un peu de fierté, ils refuseraient toutes ces mascarades. Mais c'est vrai qu'ils en vivent. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour manger. Zidane constitue donc bien toujours un exemple pour la jeunesse ! Finalement, la France a gagné. Zidane a bel et bien volé la vedette à l'Italie. « L'Italie a gagné la coupe du monde ? Quand ça ? Ah oui, en 2006, la fois où Zidane a donné un coup de boule en finale ! »

Carton jaune

Faudrait surtout pas croire non plus que je sois zidanophile. Après son coup d'éclat, c'était pas vraiment la peine de faire autant de manières. Au point que tout le monde a cru que l'insulte était vraiment horrible. Et, il faut bien le dire : on a été un peu déçu. Ah bon ! Ce n'était que ça [1] ! Quels cons ces Arabes ! (Mais très belle tête quand même). Mais tout ce cinéma après ? Et que je ne dirai rien. Et que je vais faire une déclaration plus tard... pour que mes agents négocient cette interview avec une journaliste vedette, pour arrondir ma retraite ? Eh, Zidane, tu te la pètes ou quoi [2] ?

Bon. L'insulte n'était pas raciste, et les Arabes restent des Arabes qui protègent la réputation de leur soeur, comme dirait Finkielkraut (qui révère pourtant Zidane). Mais vous avez remarqué ce qui s'est vraiment passé : 1) Materazzi retient Zidane par le maillot. 2 ) Zidane lui dit « tu le veux mon maillot ». 3) Materazzi insulte Zidane. 4) Tête ! 5) Qu'est-ce qu'il a pu bien lui dire ? 6) Zidane fait sa chochotte. 7) Materazzi déclare que ce n'était pas une insulte raciste. Il avait simplement répliqué à Zidane parce qu'il l'avait trouvé arrogant (pour le remettre à sa place, comme on dit).

Non, mais pour se prend-il qui celui-là aussi ? Ils sont tous comme ça les footballeurs ? L'autre fait une plaisanterie, pour calmer le jeu, alors que le premier fait une faute qui aurait pu lui valoir un carton jaune, et voilà-t-il pas que Môssieur trouve ça arrogant ! Franchement, y a des coups de tête qui se perdent. Non ? Bon, pas cette fois.

Carton rouge

Mais apparemment, personne n'a semblé remarquer que c'est la justification de Materazzi qui est raciste ! Elle rappelle un sketch de Guy Bedos, sur un raciste partant en vacances au Maroc, qui s'étonnait que l'équipage de l'avion soit Arabe et qui faisait des réflexions sur tout à ce propos. J'en cite une de mémoire : - Le pilote (avec l'accent arabe) « Midames, et Missieurs, Ji vous prie di bien vouloir attacher vos cintures. S'il vis plaît ». – Le raciste « Quelle arrogance ! ». Ce terme : « arrogance » est précisément celui qu'utilisent les racistes face au comportement d'un indigène qui ose se comporter en égal. Bref, y a encore du travail.

Carton rouge pour le foot et pour la presse coloniale !

Jacques Bolo

courrier Merci de signaler à l'auteur toute erreur que vous trouveriez sur cette page
courrier Recommander cette page à un ami
Voir aussi Humour :
Février 2007 Ball Décembre 2006 Ball Octobre 2006 Ball Août 2006 Ball Juin 2006 Ball Avril 2006 Ball Février 2006 Ball Décembre 2005 Ball Octobre 2005 Ball Août 2005 Ball Juillet 2005 Ball Juin 2005

Notes

1. Remarquons également qu'il n'y donc pas que les Arabes et les rapeurs qui disent « Je nique ta soeur »[Retour]

2. Ou alors, tout ça, c'était arrangé pour relancer l'intérêt pour le sport. [Retour]

Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
Publicités Amazon
Bolo, Pour Brassens
Bolo, Pour en finir avec la question de la laïcité
Accueil Ball © 2005- Ball Exergue - Paris Ball Légal Ball Ball Partenaires Ball Contacts