EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Écologie / Conneries - Février 2022

Catastrophisme climatique

Résumé

Grosse exagération catastrophiste sur le climat dans un documentaire télévisé. L'info spectacle a encore frappé. Du moment que ça rapporte à certains...

La chaîne de télévision W9, ce dimanche 13 février 2022, a diffusé un documentaire sur le climat, « 2050 - Tornades, inondations et méga-incendies : peut-on éviter le pire ? » Un de ses intérêts consistait dans des reportages assez développés sur les destructions qui avaient frappé des villages du sud de la France à la suite de crues de rivières après des épisodes orageux importants.

Le documentaire rassemblait un ensemble de phénomènes météorologiques : crues, cyclones, tornades, grignotage des côtes, canicules et feux de forêt, fonte des glaciers. Et il interviewait de nombreux intervenants, dont le journaliste scientifique Michel Chevalet, l'expert du Giec Jean Jouzel, l'écologiste Cécile Duflot, etc.

Mais concernant la montée des mers et océans, il a été présenté une grosse exagération de la montée des eaux sur la côte méditerranéenne française, surtout si on prend pour cible la date de 2050. Il faut savoir que le niveau de la mer monte d'environ 3 mm par an actuellement. Soit 3 mm x 30 ans = 9 cm. Même avec une accélération, un doublement par exemple à court terme, on n'aurait qu'une vingtaine de centimètres de plus en 2050.

À la rigueur, on peut accepter la carte de la Camargue, quoiqu'à plus long terme, du fait qu'il s'agit d'un delta alluvial qui risque bien d'être au moins partiellement inondé :

Camargue

Mais pour la côte du Languedoc, la carte proposée présente une submersion de tous les départements de la côte (bizarrement sans la Camargue), ce qui frise le ridicule, puisqu'ils comprennent même les montagnes des Pyrénées orientales et les contreforts des Cévennes, ou simplement tous les reliefs de l'arrière-pays :

Languedoc

Languedoc

Concrètement, si tous les glaciers de la planète et toutes les calottes glaciaires, du Groenland et de l'Antarctique fondaient, on estime que le niveau des océans augmenterait de 60 mètres maximum. On peut voir avec la carte de courbes de niveau suivante pour la région que ça ne concernerait que la zone côtière de couleur vert foncé, qui comprend d'ailleurs une large bande d'étangs, déjà inondés donc.

Courbe de niveau Languedoc

Les villes et villages du bord de mer risquent effectivement d'être progressivement grignotés à long terme, quoique rien d'urgent ni de dramatique : 150 ans pour 1 mètre. Mais en aucun cas l'arrière-pays ne serait touché même dans la perspective d'une accélération catastrophique du réchauffement climatique et d'une fonte totale et précipitée de la banquise.

Dans ce dernier cas, ce ne serait sans doute pas instantané. C'est un peu trop la recette dramatique en vigueur dans les films catastrophe américains. Ce principe semble aussi avoir été adopté par les scientifiques, au moins dans la présentation de leurs travaux au grand public. À mon avis, dans cette perspective catastrophiste, il faudrait plutôt craindre une répétition de tsunamis due au glissement brusque de pans entiers de glaciers géants du Groenland ou de l'Antarctique dans les océans.

En attendant, il faudrait surtout arrêter de construire dans les zones inondables des rivières et des bords de mer, alléger progressivement la densité des constructions qui y sont déjà présentes et ne pas accepter d'en assurer de nouvelles ni indemniser les contrevenants en cas de catastrophes. Ceux qui veulent jouer à la roulette russe climatique ne doivent pas faire payer les dégâts aux autres.

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami
Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
Accueil Ball © 2005- Exergue - Paris Ball Légal Ball Ball Partenaires Ball Contacts