EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Culture - Décembre 2021

Endofiction

Résumé

Les scénaristes actuels sont un peu trop influencés par l'écriture de sitcoms

Je ne sais pas si c'est moi, mais j'ai l'impression que les fictions actuelles ont un peu trop tendance à tourner à une sorte d'inceste narratif, spécialement les séries policières. Par le passé, il s'agissait simplement de huis clos : l'assassin se trouvait forcément parmi les suspects réunis dans un lieu fermé et plus généralement leur nombre était limité par le contexte ou les intempéries. Évidemment, dès le début du genre, les auteurs abusaient du procédé et inventaient des énigmes où la victime se trouvait seule dans une pièce fermée : Le Double assassinat de la rue Morgue, Le Mystère de la chambre jaune, etc.

La tendance actuelle est plutôt un nombre important d'histoires où les enquêteurs eux-mêmes sont impliqués. Passons sur les histoires de cul entre les enquêteurs ou avec les suspects. On semble être revenu à l'époque où il fallait absolument une histoire d'amour. Pour le moment, on nous épargne seulement la partie chantée, systématique au temps des premiers films parlants. Mais on se demande presque s'il ne s'agit pas d'une remise en question implicite du travail des femmes avec des hommes.

La série de téléfilms français « Meurtre à... (ville de province) » abuse vraiment des histoires personnelles entre les enquêteurs. C'est pas très professionnel tout ça. Le plus souvent, il s'agit d'anciens amants ou d'un retour sur le lieu de naissance en y ajoutant des mystères plus ou moins ésotériques ou des légendes locales (avec placement touristique appuyé). C'est sans doute une imitation des films américains où des tueurs en série s'amusent à laisser des indices tirés de la Bible. Je me suis toujours demandé si un tel phénomène a jamais existé réellement.

Ce samedi 18 décembre 2021, deux téléfilms de ce genre régional, mais sans le titre générique habituel, ont un peu dépassé les bornes pour une même soirée. Sans doute n'était-il pas prévu à l'origine qu'ils seraient diffusés successivement, comme c'est devenu l'habitude pour les séries ces derniers temps.

Le premier, En attendant un miracle (alias Meurtres à Lourdes, 2021, réalisé par Thierry Binisti, avec Anne Charrier et Frédéric Diefenthal), enquête sur l'assassinat d'un docteur dans une baignoire. Outre une enquêtrice qui perd progressivement la vue (sans miracle), le nouvel enquêteur est contrarié par son ado de fille qu'il découvre complice d'un voleur à la tire impliqué dans l'affaire !

Le second téléfilm Le secret de l'abbaye (Alias Meurtres à Narbonne [?], 2016, réalisé par Alfred Lot, avec Fabienne Carat et Bernard Yerlès) commence par l'arrestation par le nouvel enquêteur du fils de l'enquêtrice, outre une histoire de formule d'un élixir de jouvence monacal traditionnel et leur liaison intime au passage.

Généralement, l'invraisemblance est qu'il arrive trop de péripéties qui concernent les enquêteurs eux-mêmes. Les éternels conflits avec la hiérarchie et l'alcoolisme des flics (anonyme pour les Américains) sont déjà lassants, s'ils enquêtent seulement les uns sur les autres, ça va tourner à la partouze. Certes, les meurtres réels sont commis par des proches, mais normalement, ils ne sont pas commis au sein du commissariat ou de la gendarmerie.

On peut considérer qu'il s'agit d'une paresse de scénariste. Le cinéma avait ouvert l'intrigue par rapport au théâtre et la règle des trois unités. Avec la fin du huis clos, c'est vrai que le nombre de suspects potentiels explose. Les enquêtes réelles sont moins faciles, mais comme le budget est limité pour les téléfilms, il faut aussi resserrer l'intrigue. Du coup, on a tendance à appliquer les codes des telenovelas : tout se passe en famille en jouant la carte rétro des dynasties locales. C'est vrai qu'en province, tout le monde connaît tout le monde. Et comme dit Brassens : « Nous, au village, aussi l'on a / De beaux assassinats » !

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami
Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
Accueil Ball © 2005- Exergue - Paris Ball Légal Ball Ball Partenaires Ball Contacts