EXERGUE
Depuis 2005
pub
RSS

Médias / Politique - Mars 2015

Mélenchon au pays des soviets

Résumé

Guerre froide en Russie, en Ukraine et à Médiapart.

Médiapart va-t-il exploser sur la nouvelle affaire Mélenchon ? Plus de 2500 commentaires sur l'article des deux journalistes de ce webmédia, Antoine Perraud et Fabrice Arfi. Ils osaient critiquer la réaction de Mélenchon sur son blog face à l'assassinat de l'opposant russe Boris Nemtsov le 27 février 2015, juste devant le Kremlin. J'avais eu l'occasion de parler de l'OPA amicale des Mélenchoniens sur Médiapart. À condition d'être du même avis qu'eux. Le problème peut se résumer à : Mélenchon a donné le coup de grâce au cadavre de l'opposant à Poutine en l'accusant d'être à la solde de l'OTAN et Perraud et Arfi ont tressé une couronne mortuaire à Nemtsov avec les tripes de Mélenchon. La garde rapprochée a sorti les poignards pour régler leur compte aux deux sociaux-traîtres. Ambiance !

On voit bien les limites de Médiapart en ce qui concerne l'info sur la Russie actuelle. C'est un journal d'opinion où les opinions sont aussi partagées qu'arrêtées. Ses lecteurs ne croient d'ailleurs pas à la neutralité. On revient au bon vieux temps du « Choisis ton camp, Camarade ! » Les journalistes qui prennent explicitement parti n'arrangent pas les choses. Les lecteurs se divisent et menacent de quitter le navire. Paul Lazarsfeld avait montré qu'on lit le journal pour confirmer ses propres opinions.

Mélenchon et ses partisans jouent la carte vieux stal sans raison. La Russie actuelle n'est plus communiste. Ils n'ont pas tort de considérer que les Américains ont tendance à rejouer la guerre froide et l'encerclement de ce qui reste de l'URSS. Ils y voient un plan hégémonique. Côté Ouest, c'est surtout la conséquence de la mauvaise analyse des nostalgiques de cet affrontement ou de la rancoeur antirusse de l'Europe de l'est. La justification par la guerre économique n'est pas pertinente non plus du fait de la dépendance réciproque.

Après la chute de l'URSS, on a assisté à une prise du pouvoir par des oligarques qui a tourné à la guerre de gangs. C'est aussi le cas en Ukraine. Il y a beaucoup d'argent en jeu. Les uns sont soutenus par les Américains, les autres constituent la tendance Poutine. Les premiers peuvent être vus comme partisans de la démocratie libérale, les seconds d'un retour au bon vieux temps soviétique.

On peut effectivement y voir quelque chose comme une dérégulation ultralibérale opposée à un État plus protecteur auquel les Russes étaient habitués. Le parallèle avec le Venezuela de Chavez est possible, surtout si on considère que la redistribution dépend des réserves pétrolières et gazières. La Russie est passée du stalinisme au péronisme comme national-populisme.

L'erreur des opposants à Poutine consiste à croire que la démocratie politique ne dépend pas de l'économie. C'est la concentration économique qui crée la centralisation politique et les oligarques. La Russie est très dépendante de ses matières premières. Sa présence industrielle est assez faible sur le marché mondial. La situation est bien pire en Ukraine. Et la solution américaine est biaisée. Elle n'est pas généralisable. L'Amérique jouit simplement d'un bonus du fait de son hégémonie actuelle, qui est provisoire.

Cette crise mondiale correspond à une crise intellectuelle qui divise les intellectuels au sein même de Médiapart. Du fait des réminiscences historiques de part et d'autre, l'antagonisme entre Poutine et ses opposants reste piégé sur le modèle caricatural de la guerre froide. Sans s'en rendre compte, les deux camps aspirent simplement à la social-démocratie à l'Européenne. L'erreur vient du fait qu'il s'agit d'un repoussoir pour le camp des États-Unis qui la considère comme socialiste tandis que la Russie de Poutine s'y oppose dans la tradition slavophile et que la gauche de la gauche style Mélenchon la considère comme libérale. Le problème de l'Europe est qu'elle ne sait plus où elle en est elle-même.

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami
Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

Méthodologie
Culture
Ecologie
Démographie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Europe
Turquie
Sciences
Histoire
Photos
Humour
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Racismes
Femmes
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
Livres anciens et de collection sur AbeBooks.fr
Accueil Ball © 2005- Exergue - Paris Ball Légal Ball Ball Partenaires Ball Contacts