EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Internet - Septembre 2014

Les stars tombent de nues sur Internet

Résumé

Photos et vidéos de cul à la Une. On s'étonne quand on est mal informé. Le cloud en procès.

Fin août, des photos volées de stars nues ont circulé sur Internet. Certains s'étonnent que d'autres les regardent et ils condamnent cette indécence. Stars + nues ? Ouais ! Étonnant, en effet !

Les mauvais esprits ont pensé que ces people étaient complices et voulaient profiter du buzz. On se demande bien pourquoi ! Ça arrive, ces choses-là ? Je suis choqué ! Seraient-elle sur le déclin et voudraient-elles remonter la pente au détriment de celles qui ont vraiment du talent, ou tout simplement une actualité intéressante ? Et puis d'abord, qui ça intéresse de mater les galipettes des gens célèbres alors qu'on peut se régaler en consultant les derniers articles des Cahiers du cinéma  ?

Damien Leloup, dans Le Monde daté du 6 septembre 2014, prend la défense des stars contre ce piratage de données personnelles, en prétendant que ce n'est pas la faute de la victime. Son analogie est mal choisie. Si quelqu'un se fait cambrioler, ce n'est pas de sa faute, mais la maison d'une star est généralement bien protégée. La nouveauté est qu'on stocke ses données sur le cloud, un prestataire de stockage, un fournisseur de services en ligne ou un réseau social, au lieu de les stocker sur son micro-ordinateur personnel (ce qui était quand même le principe du PC qui remplaçait les gros ordinateurs où l'on se connectait avec un terminal). Si même les stars se font pirater leurs photos et vidéos cochonnes, c'est que les données ne sont pas vraiment protégées sur le cloud. La bulle Internet de toute cette industrie du stockage en ligne devrait bientôt éclater.

L'argument de Leloup, déjà imprudent, devient incompréhensible quand il se revendique du féminisme contre l'ordre moral. Il a raison de condamner à ce titre ceux qui traitent les victimes de salopes. Mais si une femme n'est pas responsable d'un viol du fait de sa tenue légère, les stars ne devraient donc pas s'en faire de se montrer nues. C'est d'ailleurs généralement ce qui se passe. L'ordre moral consisterait plutôt à prétendre ne pas le faire. Bon, c'est généralement le cas aussi. Leloup confond ordre moral et tartufferie. Il n'a pas tort, ça va assez souvent ensemble.

Mais quand on parle de liberté des moeurs, il faudrait aussi l'assumer et envoyer chier les cons. Ce n'est pas une question de vie privée. Si on fait des photos ou des vidéos de cul, il faut accepter l'idée qu'elles puissent apparaître un jour. C'est une simple question de moyens de reproduction et de diffusion. On n'est plus à l'époque du super 8 (ou du 16, pour les stars !). D'ailleurs, ce genre d'images finissaient par apparaître aussi. N'importe qui peut être cambriolé dans sa maison. Et, plus vraisemblablement, un des partenaires peut les diffuser après une séparation. Croire que le visionnage de ses ébats sexuels serait réservé aux longues soirées d'hiver en amoureux, ou pour ses vieux jours, est une illusion.

Sinon, si les photos ont été volées. C'est du vol. Internet n'est pas différent du reste. Si quelqu'un avait dit à ces stars qu'Internet est sécurisé, il faut constater qu'il s'est trompé. Il faut le virer, et engager quelqu'un de plus compétent. C'est comme ça que ça marche en Amérique, non ?

Pour le reste, les cons ne sont pas dans Internet, ils sont dans le monde réel.

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami
Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
Livres anciens et de collection sur AbeBooks.fr
Accueil Ball © 2005- Exergue - Paris Ball Légal Ball Ball Partenaires Ball Contacts