EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Relativisme / Politique - Mars 2012

Guéant droit-de-l'hommiste !

Résumé

Guéant hiérachise les civilisations. La gauche hiérarchise les indigènes. Je mets un peu d'ordre dans tout ça. Penser c'est classer.

La nouvelle affaire Guéant, sur la hiérarchie des civilisations, est l'exemple même de l'ambiguïté actuelle sur ces questions. Le but de ce discours a été interprété comme un appel du pied aux électeurs du Front national. Mais le bénéfice électoral n'est pas prouvé, puisque les électeurs du FN se souviennent qu'on leur a déjà fait le coup la dernière fois. La véritable intention était plutôt de diviser la gauche en essayant de récupérer les républicanistes laïques et les femmes sur la question du voile et de l'islam, ou au moins de les faire s'abstenir s'ils considèrent que la gauche est trop laxiste.

Les intellectuels qui débattent de civilisations tombent généralement dans le panneau. D'autant qu'ils sont souvent totalement incapables de convaincre. S'ils l'avaient été, la situation actuelle n'existerait tout simplement pas. Le problème est simple. En ce qui concerne les civilisations, comme ceux qui ont invoqué Lévi-Strauss l'ont bien dit, toutes se croient supérieures. Ce qui pose le problème, mais ne le résout pas. Ceux qui expriment cette pensée relativiste, et la gauche en général, sont d'ailleurs les premiers à ce croire supérieurs à la droite, et à Guéant en particulier, sur le plan moral ou culturel. Ce n'est pas une nouveauté. Les principes scientifiques énoncés par Lévi-Strauss sont respectés. La connaissance est donc validée empiriquement.

La véritable erreur de Guéant consiste à invoquer la supériorité de l'Occident, de la démocratie, de la laïcité, de la liberté, et de l'égalité des hommes et des femmes en particulier, alors que ces valeurs sont celles d'un Occident plus idéal que réel. C'est un peu ce que signifie le terme « valeur ». On pourrait même dire que ce sont des valeurs « de gauche », si la gauche n'avait pas été stalinienne, ou « libérales » si le libéralisme politique n'était pas lié aujourd'hui à une sorte d'oligarchie mafieuse. La meilleure définition qu'on pourrait trouver à ces valeurs occidentales est précisément le « relativisme » que Guéant condamne dans la même séquence.

Car la droite Guéant-Zemmour est plutôt une droite dure et réactionnaire. On peut lui accorder cette « valeur » (idéale) d'un jacobinisme républicain, qu'on appelle bonapartiste pour ne pas l'appeler fasciste. Mais ce républicanisme est surtout formel dans la mesure où il est très traditionaliste sur plusieurs points, dont précisément la prééminence des valeurs chrétiennes. Bref, c'est comme si Pétain se réclamait de la République (la Gueuse), de Voltaire, Rousseau, Blum, la Commune, ou tout simplement de la Révolution (libérale) de 1789.

On sait que la nouveauté du sarkozysme est d'invoquer Guy Moquet ou Jaurès (comme le Front national d'ailleurs). C'est dans l'ordre des choses, celui des « lieux de mémoire » populistes qu'on appelait naguère des « images d'Épinal », en s'en moquant. On peut considérer avec optimisme que cette « acculturation » aux valeurs républicaines « est un signe de progrès » comme on dit à gauche. J'ajouterai que l'extrême droite fascisante du FN, avec une femme à sa tête, contre les élites, pour la république, la laïcité, etc., marque également une évolution intéressante. Les lignes bougent.

Mais il me semble surtout que toute cette affaire expose au grand jour une incompétence totale de part et d'autre. Au mieux, cela montre comment se diffusent les conceptions culturelles modernes, mélangées à la persistance d'archaïsmes. Il faut être vraiment optimiste pour se satisfaire d'un progrès.

Post-scriptum

En réponse aux paroles de Guéant, le député de la Martinique, Serge Letchimy, à l'Assemblée nationale, le 7 février 2012, a rappelé que hiérarchiser les civilisations a conduit au nazisme. Les députés de droite ont quitté l'assemblée et exigé des excuses et des sanctions. Cette intervention a été rabaissée à une naïveté, qu'on suppose « d'indigène primitif », par les journalistes, de plus en plus réduits au rôle de conseillers en communication. Ils considèrent que ce successeur d'Aimé Césaire est tombé dans un piège pourtant trop évident. Le civilisé (supérieur donc) est plus retors. Il utilisera des détours plus subtils pour dire que « hiérarchiser les civilisations avait conduit au nazisme ». Ce qui était pourtant le cas. Les imbéciles parleront de point Godwin, car ils ont entendu le mot « nazisme », sans tenir compte de la pertinence. À moins que ce soit le négationnisme qui progresse.

La gauche et son candidat, feignant de jouer l'apaisement, ont invoqué la sensibilité du « descendant d'esclaves » (d'avant l'abolition de 1848). On voit que les indigènes sont toujours considérés comme trop sensibles, féminins, pour tout dire, par la « sensibilité de gauche ». La hiérarchie des civilisations ne persiste pas qu'à droite... Mais comme il était question de nazisme, y aurait-il donc un rapport entre l'esclavage et l'antisémitisme, pour une fois ? Et les descendants de juifs (souvent « indigènes » maghrébins avant le décret Crémieux de 1870 - une génération après l'abolition de l'esclavage) n'auraient-ils plus de « mémoire », ou en auraient-ils une sélective, s'ils sont de droite ? Le point commun ne serait-il pas plutôt l'absence de respect des minorités par la realpolitik jacobino-bonapartiste-nazie ?

Notons qu'à peine quelques jours plus tard, François Hollande a parlé de « camps » pour les Roms, en employant même le mot « solution ». Au lieu de considérer simplement que cela signifiait « campements », on a cru y voir, sans rire (expression toute rhétorique), un projet diabolique inconscient de nouveau génocide tzigane, et « Jean-François Copé, a dénoncé 'des propos hallucinants' et s'est dit 'très choqué' » (Libération). Décidément, la droite a de plus en plus une sensibilité de gauche ! Copé espère peut-être que les socialistes vont quitter définitivement l'assemblée devant ce rappel des heures sombres de notre histoire.

À propos de mémoire, une blague célèbre parle de celle des poissons rouges qui tournent en rond dans leur bocal... Bref, on a de plus en plus de mal à distinguer les hommes politiques des humoristes (et réciproquement).

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami

Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

IA
Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Société
Europe
Turquie
Démocratie
Sciences
Histoire
Photos
Urbanisme
Sociologie
Reportages
Linguistique
Philosophie
Internet
Politique
Humour
Racismes
Femmes
Démographie
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
Accueil Ball © 2005- Exergue - Paris Ball Légal Ball Ball Partenaires Ball Contacts