EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Humour / Enquête - Septembre 2010

Mort de rire

Paru sur mon blog de Médiapart le 14 septembre 2010.

Médiapart vient d'engager Didier Porte. Il venait de se faire virer de France inter pour avoir fait un sketch où il mettait en scène Dominique de Villepin atteint du syndrome de Tourette (qui fait tenir un langage ordurier de façon compulsive) et lui faisait dire : « J'encule Sarkozy ! » (voir « Fini de rire ! »).

Or il se trouve que, sans doute atteint moi-même d'une forme bénigne de ce syndrome, j'avais été censuré à deux occasions sur Médiapart. La seconde fois, c'était pour le commentaire suivant :

« Pauvre con, j'appelle les choses par leur nom (parler de Français noirs n'est pas raciste, parler de Français blancs non plus). Et je ne fais pas de diversion sur les détails. Et je t'emmerde. » 19/05/2010 15:48 Par Jacques Bolo

qui répondait à quelqu'un qui prétendait corriger (présomptueux insolent) un de mes commentaires en ces termes :

« 'Les Français blancs'... Ce sont des termes acceptables pour quelqu'un qui dénonce le racisme ?

Je comprends ce que vous voulez dire, mais ce n'est pas en utilisant des termes xénophobes que vous convaincrez qui que ce soit.

Moi aussi j'en ai eu ras le bol de la France à un moment donné. Je suis donc parti... Mais ailleurs c'est pareil !!

Ce qui m'inquiète le plus c'est que, voyageant énormément, je constate une dégradation constante qui ne profite toujours qu'aux mêmes quelle que puisse être leur nationalité. » 19/05/2010 14:02 Par wildpalms

La première fois, c'était pour avoir dit quelque chose comme : « C'est pas parce qu'on est un homosexuel qu'on n'est pas un enculé » à Eric Fassin, qui n'est pas un enculé, mais c'était une clause de style (ou le fameux syndrome).

Je me suis plaint à Edwy Plenel soi-même, en reprenant ces exemples ci-dessus et en justifiant mes interventions en ces termes :

Les deux fois, cela concernait des réponses à ce que je considérais comme du "racisme poli" (pour Fassin, il se fondait sur des stats ethniques américaines - ce qui est interdit en France!!!!! [le reproduire est un délit de presse] d'une façon que j'estimais biaisée : les Noirs ne sont pas significatifs en Californie - les latinos le sont -, et ils ont le droit d'être contre le mariage gay - ayant été sans doute travaillés par les lobbies religieux - ce qui est le critère pertinent).

J'ai corrigé le second commentaire en ces termes, qui explicitent mon point de vue :
« Ce discours est un discours de raciste poli qui - au mieux - vous a contaminé (voir ce que je dis du maurrassisme). Parler de Français blanc n'est pas plus raciste que parler de Français noir ou arabe. Votre thématique "tu l'aimes ou tu la quittes" ne vaut pas mieux, et indique le niveau intellectuel atteint actuellement. Et la bonne conscience de donneur de leçon en plus. MDR. »

Ma thèse est que règne actuellement une forme de contamination maurrassienne que j'explicite sur mon blog (à propos de l'article sur le livre de Schlomo Sand, voir http://www.mediapart.fr/club/blog/jacques-bolo/200908/du-neo.... Et ce discours identitariste (blanc, chrétien, laïque) se dissimule sous des formes polies (je considère que c'est le rôle de cette forme de dissimuler ce discours là).

Vous pouvez préférer le racisme poli à l'antiracisme impoli. Ce n'est pas mon cas. Je me revendique plutôt de Brassens, qui était, en son temps, considéré comme ordurier par certains (outre le coté dialogue oral des commentaires sur internet). Il est intéressant de constater que votre politique appartient à ce courant policé (Brel, lui, disait : "on se croit mèche, on n'est que suif").

Quant à moi, je n'ai pas l'intention de changer. »

Edwy Plenel a eu l'immense bonté de bien vouloir me répondre en des termes diplomatiques qui me renvoyait à mes chères études. Comme Médiapart se fait une spécialité de la révélation des échanges privés, je me permets de porter à la connaissance de son gigantesque public sa réponse pleine d'une infinie sagesse :

Cher Jacques Bolo,

Je découvre tardivement votre message. Comme vous le savez, c'est Géraldine Delacroix qui s'occupe de la modération a posteriori sur Médiapart et des relations avec les abonnés qui contribuent. N'hésitez pas à dialoguer avec elle.

Reste que "petit con", "je t'emmerde", "enculé" et autres vulgarités de langage sont clairement contraires à la Charte éditoriale que vous vous êtes engagé, comme abonné de Médiapart, à respecter.

Bien à vous,

Edwy Plenel 30/05/2010 - 13:58

J'avoue que ce raisonnement me laisse un peu songeur, pour ne pas dire de glace. Je me suis laissé aller à préciser ma charte personnelle d'être au monde, pour mettre les points sur les i, faute qu'elle m'apporte du beurre dans les épinards, que j'adore comme mon prédécesseur, Popeye, et bien que le fer y soit contenu en quantité très inférieure à ce que la rumeur avait prétendu. Erreur de virgule, paraît-il ! Mais comme disait le sailor man : « I am what I am ». Bref, j'ai répondu à notre ex-trotskiste préféré :

A vrai dire je ne sais pas que Géraldine Delacroix s'occupe de la modération a posteriori parce que je me fous de ces questions de censure.

Soyons clair. Je suis un anarchiste individualiste et je ne respecte rien. Surtout pas les racistes. Et la charte de Médiapart n'a aucune valeur pour moi (spécialement si elle favorise les racistes qui font de l'entrisme, comme certains l'avouent dans les médias - cf. reportage TV sur les néo-nazis). [C'est particulièrement vrai à Rue89]

Par contre, vous êtes en France, et le racisme est un délit. Je peux porter plainte si vous préférez que je respecte la légalité (il ne faudrait pas abuser de votre coté de l'aspect informel des anars - ce qui est leur faiblesse dans l'histoire, "comme vous le savez" et là vous le savez). 31/05/2010 - 10:59

Or, qu'apprends-je à la rentrée ? Voilà-t-y pas que Didier Porte est engagé à Médiapart comme récompense de son infâme forfait, au mépris de la charte ? Minima carta ! Le respect se perd de nos jours. Ou « selon que vous serez puissant ou misérable... »

Mais je ne me plains pas : le ver (galant) Didier Porte est dans le fruit. La censure ne passera pas ! Et si elle passe par la Porte, elle ressortira par la fenêtre.

Jacques Bolo

Humoriste

Bibliographie

Didier PORTE, Insupportable ! Chronique d'un licenciement bien mérité


courrier Recommander cette page à un ami

Voir aussi :
Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Europe
Turquie
Sciences
Histoire
Humour
Reportages
Linguistique
Philosophie
Politique
Racismes
Femmes
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
AccueilBall© 2005- Exergue - ParisBallLégalBall Ball Partenaires Ball Contacts