EXERGUE
Depuis 2005
RSS

Médias / Sports - Juillet 2010

C'est la faute des médias / Va y avoir du sport !

Hystérie collective au Mondial de foot 2010

Finkielkraut a encore frappé ! Il s'est lâché contre l'équipe de France, dont le comportement démontre décidément l'échec de l'intégration des voyous de banlieue qui, même enrichis, se comportent en chefs de gang qui menacent ceux qui ont brisé l'omerta, après s'être livrés à des tournantes avec une prostituée mineure [1].

La nouveauté est que la presse a repris le refrain identitariste contre ces sportifs privilégiés décidément bien ingrats envers tout ce qu'elle fait pour eux - on espère qu'on va donc moins parler de sport à la télé et dans les journaux et qu'on va virer tous ces journalistes sportifs qui nous emmerdent [2]. Toute l'histoire vient d'ailleurs d'un scoop du journal L'Équipe qui a cru bon de publier en gros titre à la une, les propos du footballeur vedette Anelka : « Va te faire enculer, fils de pute ! », adressés au sélectionneur Domenech, propos qu'il aurait marmonnés en quittant le vestiaire, après un match médiocre contre l'équipe du Mexique au premier tour du Mondial.

La Fédération française de foot en a donc profité pour reprendre en main cette bande de racailles dans une crise d'autorité digne d'un vulgaire préfet (ou d'un président) envoyant un escadron de CRS pour mater la rébellion d'une bande de millionnaires. Anelka a été renvoyé en France. L'ordre règne ! Il règne dans le milieu sportif une ambiance détestable d'autoritarisme et de surprotection. Ce n'est pas ça qui va diminuer l'infantilisation des sportifs.

Comme je le disais, pour faire bref (c'est pas mal non plus), dans un commentaire à l'article d'Elif Kayi : « On ne leur pardonnera jamais ! » sur Médiapart :

« La vérité est simple. Domenech est un fils de pute, et qu'il aille se faire enculer ! Mais les journalistes qui accablent les joueurs sur tous les tons (identitaristes) sont les rois des faux culs, des langues de putes, et de vrais enculés ! »

Car il faut pas déconner ! Depuis le temps que toute la presse insulte Domenech en le traitant de nul et de tous les noms possibles, on ne voit pas où est le problème. D'autant que même si on peut approuver en général la critique de Finkielkraut concernant l'esprit de corps, au contraire, dans le cadre sportif, c'est quand même cet esprit d'équipe (dont on nous bassine !) qui est recherché ! On attend Finkielkraut pour critiquer cette omerta chez le(s) gouvernement(s) ou les (faux) témoignages des flics, où règne aussi l'esprit d'équipe (ne parlons même pas de l'armée et de l'Église, les deux « grandes muettes » institutionnelles). Chut : Omerta !

Bref, la question de savoir qui a balancé Anelka à la presse se pose quand même - ou celle de savoir qui a posé des micros. Et la presse qui publie les propos d'Anelka n'est pas blanc-bleue non plus. Et d'ailleurs, quels propos, et quel scandale ? « Va te faire enculer, fils de pute ! » me parait être une façon tout à fait normale de s'exprimer quand on se dispute et quand on se tire après une dispute ! Contrairement à ce qu'insinue pétainistement cette langue de pute de Finkielkraut, cela montrerait plutôt que la racaille est parfaitement intégrée ! Quoi de plus franchouillard que : « Va te faire enculer, fils de pute ! » Finkielkraut confond sans doute son discours sur l'école et son amour du football (Alzheimer, je présume). Domenech n'est pas un prof insulté par des élèves de banlieue. Ce sont des adultes et c'est de football qu'il s'agit, pauvre con ! Finkielkraut se révèle même ici le porte-parole des hooligans racistes dans sa version sournoise (costard-cravate), qui joue sur la respectabilité pour vomir sa haine. Et ça marche ! Il est invité partout dans les médias qui jouent hypocritement de la condamnation des gros mots pour pouvoir les prononcer à la télé et les afficher sur cinq colonnes à la une. On se marre !

Divine surprise : le 20 juin, les footballeurs se sont mis en grève d'entraînement en plein Mondial ! Tout espoir n'est pas perdu ! Je commençais à les considérer comme des minus ! Mais rebelote ! La plupart des journalistes, fidèles à eux-mêmes, se sont livrés à une descente en flamme de ce mouvement de solidarité d'ailleurs très limité à une matinée d'entraînement, en en faisant un crime contre l'humanité, c'est-à-dire contre le sport. Bizarrement, personne n'a défendu le droit de grève. Qu'on se le dise ! Les sportifs n'ont donc pas le droit de grève [3] ! Autre caractéristique fasciste du milieu qui avait sans doute servi de refuge aux anciens nazis, après le film de Leni Riefenstahl. C'est elle qui a dû former les journalistes sportifs !

Après avoir perdu son dernier match, l'équipe de France est rentrée la queue basse. Au fond, c'est un peu bizarre, toutes ces équipes perdantes qui quittent le Mondial dès qu'ils ont perdu. Ils n'aiment pas le foot, ou quoi ?

C'est sûr que tout ça craint vraiment ! Heureusement qu'ils font ça pour le pognon !

Jacques Bolo

courrier Recommander cette page à un ami

Voir aussi :

Notes

1. Pour être très clair, en ce qui concerne les clichés ethniques, rappelons que les hooligans sont anglais, la mafia italienne, les curés pédophiles, que les pétainistes étaient français, les franquistes espagnols, les fascistes italiens et les nazis allemands. Et Finkielkraut, à force de lectures un peu trop datées et de dogmatique philosophique, s'est laissé abuser par les antisémites qui disaient que tous les juifs étaient intelligents. La sociologie empirique démontre qu'il est la preuve du contraire. [Retour]

2. Ce qui devrait permettre de réduire la redevance télé (du fait des coûts de diffusion) et les impôts (du fait des coûts de construction de stades et des subventions). [Retour]

3. Dans un sens, c'est rassurant. Il n'y a pas que les pauvres qui doivent travailler et fermer leur gueule. Les millionnaires aussi ! [Retour]

Soutenez
la revue Exergue
Tous les articles
Références
Critiques

Méthodologie
Culture
Ecologie
Economie
Education
Ethnologie
Relativisme
Europe
Turquie
Sciences
Histoire
Humour
Reportages
Linguistique
Philosophie
Politique
Racismes
Femmes
Conneries
Peurdesmots
Médias
Religion
Social
Sports
Carnet
AccueilBall© 2005- Exergue - ParisBallLégalBall Ball Partenaires Ball Contacts